Un assistant informatique peut venir en appui du webmaster dans la gestion d’un site web. Les objectifs qui lui seront attribués seront déterminés par le propriétaire du site en fonction des opérations qu’il entend conserver en interne ou sous-traiter.

Un assistant au service des sites web

Nous verrons que cet assistant informatique pourra intervenir en tant que technicien pour assurer la maintenance technique du site, en tant que formateur pour former le webmaster qui prendra en charge ces opérations à long terme, en tant que community manager ou référenceur pour pallier à un manque de compétences dans l’entreprise, pour des opérations qu’il n’a pas lieu d’internaliser ou pour décharger le personnel d’un certain nombre de tâches. Pour en savoir sur l’assistance informatique concernant un site web, cliquez ici.

La maintenance du site

Une entreprise peut choisir de confier la maintenance de son site web à un prestataire. Il peut s’agir de l’entreprise qui a pris en charge la création du site et qui propose d’assurer la gestion technique du site moyennant un abonnement mensuel. Externaliser ces protocoles peut avoir plusieurs intérêts pour l’entreprise. Parfois, le prestataire héberge également le site web, il est donc plus à même d’intervenir sur le site ou sur le serveur et de résoudre d’éventuels problèmes techniques. D’ailleurs, ce suivi technique du site web peut faire partie d’un pack complet comprenant l’hébergement, la maintenance technique et l’assistance en ligne. Par ailleurs, cette gestion technique est composée de tâches mécaniques et rébarbatives à effectuer régulièrement, quelquefois quotidiennement, quoique automatisables et qui exigent une expertise dont le webmaster ne dispose pas forcément. Octroyer cette corvée à une entreprise permettrait au webmaster de se dégager un temps précieux qu’il pourra consacrer à des travaux éditoriaux, commerciaux ou marketing, beaucoup plus en phase avec sa fonction. Autrement dit, ce que l’on appelle le webmastering.

La visibilité du site

La partie de la gestion d’un site web qui est le plus souvent sous-traitée reste le référencement, qu’ils soient naturel (résultats organiques) ou payant (annonces Adwords par exemple). Ce choix s’explique très bien pour le référencement payant (SEA) : le client paye un abonnement et confie au prestataire son budget et ce dernier se charge d’investir des enchères pertinentes dans les mots-clés, les périodes et les horaires les plus rentables. En revanche, cette option semble moins appropriée quand il s’agit du référencement naturel.  En effet, le SEO a toujours été un travail de rédaction et c’est plus que jamais le cas : Google exige aujourd’hui des articles avec une expertise accrue. C’est pourquoi il serait plus judicieux désormais de réserver cette tâche au webmaster puisqu’il fait partie intégrante de l’entreprise et possède une large connaissance de son secteur. Rien n’empêche de le former pendant plusieurs mois, avec un consultant SEO, à l’occasion de la création ou de la refonte d’un site web. Il pourra également être assisté pour certaines prestations, comme par exemple l’optimisation de ses pages professionnelles sur les réseaux sociaux (SMO).

La gestion éditoriale du site

Certains propriétaires de site préfèrent ne pas assumer en interne le webmastering. C’est sans doute l’aspect de la gestion d’un site web le plus délicat à externaliser car il implique une connaissance aigue de l’entreprise, des produits, du secteur professionnel et de la clientèle. Cependant, certaines sociétés considèrent qu’il est plus rentable de prendre les services d’un community manager indépendant que d’embaucher un webmaster. Le personnel de l’entreprise est donc orienté vers la production et le service commercial.

Pour finir, un webmaster n’est pas forcément un grand graphiste, un photographe ou un monteur vidéo. Le propriétaire pourra avoir recours à un prestataire s’il souhaite divers supports de qualité : par exemple des photos très alléchantes des produits en vente, une présentation vidéo professionnelle de son entreprise et de son activité, des illustrations, etc. La correction d’un bug sur le site ou l’amélioration du processus de commande peut nécessiter l’intervention d’un prestataire si le webmaster n’est pas un développeur web aguerri. Si vous souhaitez en savoir plus sur les différents métiers du web, n’hésitez pas à consulter la page Wikipédia correspondante : http://fr.wikipedia.org/wiki/Métiers_du_web